Voici un texte que j'ai écrit, lors d'une nuit d'insomnie...

"La dernière fois que je t’ai vu, je ne t’ai même pas dit : « Au-revoir ». Si tu savais comme je regrette ! Mais où tu es, peux-tu me voir ? es-tu une âme en vol ? ou bien un cadavre en pousière ? je voudrais croire qu’après la mort, il y a quelque chose. Mais comment faire ? Tu as essayé de m’élever en me disant : « y’a rien après ! Ni Dieu, ni maitre ! » je suis d’accord, mais je ne sais pas si c’est vrai. Les morts le savent ! mais ils ne peuvent pas nous le dire. Quoi qu’on en dise, je ne crois pas aux gens qui parlent à leurs esprits. Pourtant, je t’écris. Mais tu liras jamais ce texte. Et puis, merde ! après tout, je balance tout ! je lâche ma haine ! Enfant, je ne comprennais pas ce qui ce passait chez moi. Les coups pleuvaient, les cris et les insultes fusaient ! moi, j’avais peur. Je m’enfermais, claquais la porte, me protégeais. Et malgré ça, je me sens mal, et j’ai du mal à effacé le souvenir ! celui du jour où pour toi, je fus un étranger ! ton propre fils, t’en a eu peur ! moi aussi, j’ai été choqué ! bouleversé ! chamboulé ! j’ai pas assez de mots pour dire, ce qui, dans ma tête c’est passé ! je n’arrive pas à hurler, encore moins à pleurer ! la dernière larme versé, je ne sais plus de quand elle datte. Ce que je sais, c’est que j’en ai assez de survivre comme ça ! plusieurs fois, j’ai pensé à te rejoindre. Mais à quoi bon ? quand ma vie n’est qu’un immense point d’interrogation. Alors. Je vis au jours le jours. Toujours en quête d’un amour qui me fuit, me joue des tours. La vie me dessoit. Je l’ai écrit. « je préfère la mort à la vie. » si jamais ça doit changer, que le changemant vienne vite !"

Je vous laisse méditer là-dessus. écrivez moi. vos réactions m'interressent...